Conférence: Accaparement des terres

Le comité d’écologie sociale
du Cégep de Victoriaville

AccTerre

Dans le cadre de la Journée International des Luttes Paysannes, le mercredi 17 avril prochain, le comité d’écologie et d’actions sociales du Cégep de Victoriaville vous invite à participer gratuitement à une conférence sur l’accaparement des terres, donnée par Manon Boulianne, professeure en anthropologie de l’université Laval. Voici un résumé de sa conférence :

 » En Afrique, en Asie et en Amérique latine, des millions d’hectares de terres passent chaque année aux mains d’investisseurs étrangers. Certains d’entre eux veulent y produire des biocarburants, d’autres des vivres destinés aux habitants de leur pays. Dans bien des cas, les terres sont vues comme des actifs et entrent dans des opérations relevant de la spéculation foncière. L’accaparement des terres agricoles ou des produits qu’on y cultive par des pouvoirs étrangers n’est pas un phénomène nouveau en soi; les Empires coloniaux se sont construits sur ce rapport. Alors que l’auto-détermination politique des peuples est un principe reconnu par le droit international depuis plus de 50 ans, on ne peut pas en dire autant de l’auto-détermination économique; en fait, avec l’ouverture des marchés préconisée par le projet néolibéral de développement, plus que jamais, il est possible d’acquérir, tout à fait légalement et sans violence apparente, des droits sur des terres agricoles, surtout quand elles sont considérées comme « improductives ». Cela revient, dans la pratique, à chasser de force des éleveurs et des paysans des territoires dont leurs familles, depuis des générations, tiraient leur subsistance, les transformant souvent en ouvriers agricoles mal rémunérés. À l’occasion de cette conférence, nous décrirons quelles formes prend l’accaparement des terres agricoles de par le monde en 2013, exposerons les dynamiques globales qui favorisent ce phénomène, examinerons ses impacts sur les populations locales et l’environnement et discuterons des enjeux soulevés par les mouvements sociaux nationaux et internationaux qui revendiquent la souveraineté alimentaire et la fin de l’accaparement des terres. »

La Via Campesina est le mouvement international qui rassemble des millions de paysannes et de paysans, de petits et de moyens producteurs, de sans terre, de femmes et de jeunes du monde rural, d’indigènes, de migrants et de travailleurs agricoles…  Elle défend l’agriculture durable de petite échelle comme moyen de promouvoir la justice sociale et la dignité. Elle s’oppose clairement à l’agriculture industrielle et aux entreprises multinationales qui détruisent les personnes et l’environnement.

La Via Campesina regroupe environ 150 organisations locales et nationales dans 70 pays d’Afrique, d’Asie, d’Europe et des Amériques. En tout, elle représente environ 200 millions de paysannes et de paysans. C’est un mouvement autonome, pluraliste et multiculturel, sans affiliation politique, économique ou autre.

http://viacampesina.org/fr/index.php/actions-et-nements-mainmenu-26/17-avril-journde-la-lutte-paysanne-mainmenu-33

Mercredi 17 avril 2013
10h15 à 12h00
local E-302
Cégep de Victoriaville

Thé, café et biscuits seront servis.

L’activité est gratuite!

Publicités

1 commentaire

Classé dans Événement

Une réponse à “Conférence: Accaparement des terres

  1. Jerome

    Wow, cette conférence sera vraiment intéressante!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s